Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Cycle Paysanneries des tropiques [1/3]- Paysannerie andine : le cas des maraîchers du Venezuela

Catégories d’Évènement:

jeudi 7 mars de 14h30 à 16h30

Contrairement à une idée très répandue, il n’y a jamais eu autant de paysans sur la planète ! Ceux-ci se localisent aujourd’hui majoritairement en milieu tropical où, malgré des politiques qui leur sont souvent défavorables, ils constituent toujours une part non négligeable de la population et où ils participent très fortement à l’approvisionnement alimentaire de leur pays. Malgré des contextes socio-économiques souvent difficiles (et même adverses) et si beaucoup de ces populations demeurent dans une situation difficile, certaines d’entre elles font parfois la preuve d’un dynamisme étonnant.

Sur les hautes terres des Andes vénézuéliennes, (au-dessus de 1500 m, jusqu’à plus de 3000 m.), les paysans andins ont connu une transformation radicale de leur système d’exploitation et de leurs conditions d’existence. En quelques années, grâce à l’implantation de petits réseaux irrigués (souvent mis en place par eux-mêmes, avec l’aide d’un organisme spécifique), ils sont passés d’une agriculture d’autosubsistance plus ou moins itinérante (l’agriculture du « conuco », souvent synonyme de dégradation des milieux), à des systèmes très intensifs de produits maraichers « tempérées » (ail, chou-fleur, artichaut, carotte, salade…) destinés aux marchés urbains nationaux. Leurs conditions de vie s’en sont trouvées radicalement transformées.

Une présentation de la diversité des Andes sera d’abord proposée, avant une description des différents paysages des Andes vénézuéliennes et des conditions traditionnelles de production. Les différentes étapes du changement vers le maraichage seront ensuite évoquées, ainsi que leurs conséquences sur les conditions de vie de cette population rurale.

Ces transformations ne concernent pas seulement le Venezuela. Selon des modalités propres à chaque pays, elles touchent pratiquement toutes les montagnes tropicales, qu’elles soient américaines, africaines ou asiatiques. Il s’agit d’une transformation radicale des systèmes de production de ces hautes terres.


Intervenant : Jean-Christian TULET

Jean Christian Tulet est un cadurcien d’origine.
Son doctorat de troisième cycle en géographie a pour titre  » Cahors et l’espace lotois ». Il a été directeur de recherches au CNRS.
L’essentiel de son travail a porté sur la dynamique des systèmes de production paysans du monde tropical, principalement ceux d’Amérique latine, avec une attention particulière sur les fronts pionniers, le maraîchage, les vignobles du cône sud-américain et surtout la caféiculture.
Son retour sur ses terres d’origine lui donne l’occasion d’apprécier les mutations radicales du monde rural qui se sont produites dans notre région.

 


Tarif :  gratuit pour les adhérents, 5 euros pour les non-adhérents

 

Détails

Date :
jeudi 7 mars
Heure :
14h30 à 16h30
Catégories d’Évènement:
, ,

Lieu

Centre Universitaire Maurice Faure – Salle de conférences
273 Avenue Henri Martin
CAHORS, 46000 France
+ Google Map