Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Histoire de deux nations sœurs : France-Italie 1/3 – Quand voyager était un art : le voyage en Italie au siècle des Lumières

Catégories d’évènement:

mardi 4 mai de 14h00 à 16h00

Présentation du cycle France/Italie : histoire de deux nations sœurs

Le contenu de ce cycle a pour objet de développer certains aspects de l’histoire de ces « deux nations sœurs », comme l’écrit l’historien Gilles Bertrand :

« Sous l’Ancien Régime, des relations paradoxales se nouent entre la mosaïque des États italiens et le royaume de France. Celui-ci ne parvient pas à assurer sa domination politique sur la péninsule, tandis qu’Italiens et Français rivalisent sur le plan scientifique et artistique. L’irruption de la présence française en Italie sous Napoléon agit comme un électrochoc, rendant incontournables, des deux côtés des Alpes, les héritages révolutionnaires.

De la chute de l’empereur à l’arrivée au pouvoir de Mussolini, la France et l’Italie se pensent plus que jamais comme deux soeurs, dont les liens sont tissés d’estime et de solidarité mais aussi de mépris et de rivalité. Les tensions et les apaisements autour de la question romaine puis de la question coloniale vont rythmer leurs relations pendant plus d’un siècle.

Au cours du premier XXe siècle, les relations sont à la fois conflictuelles, en raison du fascisme et de la Seconde Guerre mondiale et étroites du fait de l’émigration italienne ; depuis 1945, les deux États tentent ensemble de construire l’Europe, tandis que leurs peuples s’interpénètrent toujours davantage »


Conférence 1/3 – Quand voyager était un art : le voyage en Italie au siècle des Lumières

Étape la plus emblématique du Grand Tour que les élites européennes accomplissaient au XVIIIe siècle, le voyage en Italie ne se réduit pas à une expérience de jeunes nobles complétant leur éducation. L’art et les artistes y occupent une place centrale afin de parfaire leur apprentissage.
Mais des Français plus modestes ont aussi entrepris ce voyage pour leur travail en parcourant les Alpes ou le Sud marqué par les restes antiques.

Terre des arts et de la culture classique, l’Italie des Lumières est alors devenue le « laboratoire » d’une connaissance plus systématique de la nature, des hommes et de l’organisation des sociétés.
Au seuil du XIXe siècle, nobles et marchands, artistes et gens de lettres portèrent un regard plus simplificateur et stéréotypé et le voyageur se mua alors en un touriste pressé et conquérant.


Intervenante : Danièle MARIOTTO

Titulaire d’une maîtrise de sciences humaines, mention histoire. Attachée Principale d’administration scolaire et universitaire.
Début de carrière à l’administration centrale du ministère de l’Education Nationale, puis en établissement scolaire.
Responsable administrative du Pôle universitaire Lorient-Vannes érigé en Université en 1995. Secrétaire générale adjointe, Directrice des Ressources Humaines de l’Université de Bretagne-Sud de 1995 à 2000, échange universitaire européen à l’Université de Turin, puis à l’Université de Palerme.
Secrétaire générale de Sciences Po Toulouse de 2001 à 2009. Gestionnaire du Collège Gambetta à Cahors de 2009 à 2015.
En retraite, passionnée par tout ce qui touche au patrimoine et à l’Italie.

 

Détails

Date :
mardi 4 mai
Heure :
14h00 à 16h00
Catégories d’évènement:
, , ,

Lieu

Centre Universitaire Maurice Faure – Salle de conférences
273 Avenue Henri Martin
CAHORS, 46000 France